Rarement vue une Plymouth de 1950 décapotable sur un jeu de roues vintage à rayons

Les roues à rayons sont une belle addition à cette décapotable à l'allure aiguisée.

Le Pick of the Day a été restauré il y a 20 ans, mais on dit qu’il est encore beau et qu’il fonctionne bien.
« Combien de fois voyez-vous une décapotable Plymouth 50 ? » L’annonce de ClassicCars.com commence par : « Celui-ci est une bouffée de crème, babied toute sa vie. »

Mais ce qui met vraiment en valeur le Pick of the Day, un cabriolet Plymouth Special Deluxe de 1950, c’est ce sur quoi il roule, c’est-à-dire des roues en acier d’époque peintes dans la couleur du corps.

« Il a été restauré professionnellement il y a une vingtaine d’années, mais il se montre toujours aussi bien avec une peinture émaillée et un intérieur correct « , selon le concessionnaire Knightstown, Indiana, qui annonce le Plymouth sur ClassicCars.com. « Le toit a été remplacé il y a quelques années et il est superbe avec des pneus. »

Le vendeur ne mentionne pas ces roues dans l’annonce, mais c’est ce qui m’a fait regarder deux fois cette Plymouth à vendre.  Le vendeur note que le cabriolet fonctionne bien et qu’il est en très bon état avec seulement quelques petites imperfections.

« Le chrome n’est en grande forme que quelques pièces ayant de très petites fosses « , dit l’annonce. « La vitre chromée est très belle et le verre. Le corps est vraiment droit mais a une poignée de petites entailles ou éraflures. Très bon ajustement corporel. Les garnitures du bas de caisse gauche ont une bosse et c’est le seul dommage sur la voiture.

« L’intérieur est très joli, sauf que le tapis montre juste un peu de décoloration. La botte du dessus a des points noirs que je n’ai pas pu enlever, difficile à voir. La jauge d’essence ne fonctionne pas et un deuxième interrupteur a été ajouté sur le dessus pour laisser le dessus remonter. Tu dois aider à recharger le réservoir avec un petit ascenseur pour le remettre en marche. »

La Plymouth est propulsée par son moteur 6 cylindres en ligne à tête plate d’origine avec une boîte manuelle à 3 rapports actionnée par un levier de vitesses à colonne.  Le kilométrage sur le titre clair indique 60,000, dit le concessionnaire, mais le compteur de vitesse a été reconstruit il y a quelque temps et a maintenant 3,600 miles sur son odomètre, « donc il sera des miles inconnus ».

« Le disque dur est très agréable pour la vieille technologie et lisse, » dit le vendeur. « Prend de la vitesse rapidement pour un 6 cylindres. Une belle vieille voiture. »

Le prix demandé pour un classique intéressant des années 50 est de 26 500 $ hors frais d’importation, ce qui, d’après l’annonce, est un « prix bon marché pour une voiture de ce calibre, et je suis sûr que personne n’en aura à l’exposition automobile ».

Cette Plymouth vous interresse ?