xXx Pontiac GTO visite le garage de Jay Leno

Un comédien qui anime une voiture de film d’action et l’emmène faire un tour en voiture.
Quand on pense à l’acteur Vin Diesel et aux films automobiles, l’intersection naturelle de ces concepts est la franchise « Fast and Furious », mais il y a une autre série d’action qui mêle les deux : « xXx. »

Surnommée la Flame Car, la Pontiac GTO 1967 Hardtop qui a récemment visité le garage de Jay Leno est la propriété de Thom Sherwood depuis 2005. Fanatique de Pontiac qui a écrit des critiques de films mettant en vedette la marque, Sherwood savait dès qu’il a vu la GTO dans la remorque « xXx » en 2002 qu’il devait en avoir une.

Cinq Pontiac GTO’67 ont été construites pour le film, ainsi qu’une sixième voiture de montage qui n’a pas fonctionné et qui a été utilisée pour divers plans rapprochés. Des cinq coureurs, deux ont été vendus sur eBay par le studio de production et se sont retrouvés entre les mains d’un investisseur à Malibu, en Californie. La voiture-flamme était l’une d’entre elles. Sherwood a aidé l’investisseur à vendre l’un d’entre eux à Barrett-Jackson et a fini par acheter le second pour lui-même.

Malgré les apparences, la Flame Car GTO a commencé sa vie comme un hard top, comme toutes les voitures construites pour le film. Il a été converti par des entrepreneurs de Revolution Studios, qui l’ont scalpé, rasé les poignées de porte, refait l’intérieur selon les spécifications d’une voiture espion (y compris une banquette arrière relevable dissimulant une cache d’armes), installé un système d’échappement latéral et repeint en Indigo Blasberry Prizm à couleur variable. On est presque sûrs que ça veut juste dire violet chatoyant.

Sous le capot, on retrouve une Pontiac YS-code V8 V8 de 400 pouces cubes développant 335 chevaux jumelée à une voiture Turbo-Hydramatic à 3 rapports. Avant que les entrepreneurs de Revolution ne fassent leur travail, il était fini en bleu Montreux sur vinyle bleu.

Sherwood documente la voiture, ses modifications et sa provenance sur un site web dédié, mais c’est beaucoup plus amusant de le voir en parler avec Leno, car leur enthousiasme se reflète dans la vidéo.

Cet article a été publié à l’origine par Motor Authority, un partenaire éditorial de ClassicCars.com.

 

Source :  classiccars.com

Auteur de l’article : MotorAuthority

Traduit par deepl.com