Mustang’Bullitt’ en vente aux enchères en janvier prochain à la vente Kissimmee

C’est celui dont vous avez besoin

La Mustang « Bullitt », une Mustang rapide de 1968, présentée au Salon international de l’auto de l’Amérique du Nord en 2018. Photo par Ronan Glon.

La Mustang Highland Green 1968 fastback qui a joué aux côtés de Steve McQueen dans Bullitt est, très probablement, la Ford Mustang la plus reconnue sur la planète, malgré des décennies passées dans l’ombre. Après son retour sur le devant de la scène en 2018, la voiture a fait des apparitions dans des salons automobiles, des musées, des concours d’élégance et même au National Mall de Washington, D.C. La Mustang Bullitt est dans la famille Kiernan depuis 1974, mais en janvier prochain elle pourrait bien devenir la Mustang la plus chère jamais vendue aux enchères lors de son passage à Mecum’s Kissimmee, Florida, en vente.

En janvier 1968, Warner Brothers a acheté une paire de Mustang Highland Green Mustang à code S, avec numéros d’identification séquentiels, pour le tournage du film. Le châssis 8R02S125558 a été modifié pour servir de voiture de cascade, tandis que son jumeau, le châssis 8R02S125559, a été choisi comme voiture héros, utilisée principalement pour les gros plans. Tous deux ont reçu des renforts de châssis, des ressorts avant robustes, des amortisseurs Koni et une barre anti-roulis plus épaisse, et leurs 390 V-8 déjà puissants ont gagné des têtes usinées, des carburateurs à quatre cylindres plus gros et un allumage plus chaud pour une performance accrue.

À partir de là, les chemins des deux wagons ont divergé. Le châssis 558 recevait un arceau de sécurité qui servait également de support de caméra, et un petit générateur (nécessaire pour alimenter les caméras et les lumières) était installé dans son coffre. Une fois la production du film terminée, une seule des voitures – le châssis 559 – est restée en état de vente, tandis que la voiture de cascade gravement endommagée, le châssis 558, a été vendue à la casse. Longtemps considéré comme perdu dans l’histoire, le châssis 558 a refait surface au début de l’année dernière, sauvé d’une casse mexicaine en 2016.

Le châssis 559 a été acheté par Robert Ross, employé de Warner Brothers, qui l’a gardé pendant près de deux ans avant de l’annoncer dans Hemmings Motor News en 1970. Son propriétaire suivant, à juste titre, était le détective Frank Marranca de la police du New Jersey, qui aurait payé 6 000 $ à Ross pour la Mustang à l’écran. Marranca a gardé la voiture jusqu’en 1974, date à laquelle elle a été vendue à Robert Kiernan pour la même somme de 6 000 $ que le détective l’avait payée en 1970.

En 1977, Steve McQueen a contacté les Kiernans pour faire l’acquisition de la Mustang Bullitt, qui était alors utilisée comme véhicule quotidien. Une Mustang équivalente a été offerte en échange (plus, vraisemblablement, une somme d’argent non spécifiée), mais le couple du New Jersey a choisi de garder la Mustang Bullitt à la place. En 1979, l’épouse de Robert, Robbie, achète des plaques de vanité « Bulitt » pour l’anniversaire du couple, et près de 40 ans plus tard, celles-ci restent sur la voiture.

En 1989, les Kiernans – qui ont maintenant un fils de neuf ans, Sean – ont déménagé au Kentucky, puis six ans plus tard, au Tennessee. De nombreux collectionneurs de Mustang (et des publications imprimées) ont contacté la famille au fil des ans, s’enquérant de la Mustang Bullitt, mais la réponse a toujours été la même : la voiture n’était pas à vendre et ils n’étaient pas intéressés à la voir publiée dans un magazine. Vers 2001, Robert et Sean ont commencé la restauration de la voiture, mais le projet n’a pas progressé à la vitesse prévue à l’origine et a été rapidement mis de côté.

Robert Kiernan est décédé en 2014, passant la Mustang à Sean. Un an plus tard, Sean a laissé entendre à son patron, Casey Wallace, qu’il était le propriétaire de la voiture, incitant Wallace à demander l’aide de son ami et cinéaste Ken Horstmann pour documenter l’histoire de la voiture. Un détail mineur a retardé le début de la production de la vidéo : En 2015, la Mustang Bullitt était en pièces, la restauration commencée en 2001 n’étant jamais terminée.

Au lieu de restaurer à la hâte l’irremplaçable Mustang, Sean a plutôt choisi de remonter la voiture, qui reste largement d’origine (son 390 V-8 reconstruit et repeint est une exception notable). Cette tâche a été achevée en 2016, et le 4 juillet, Sean a tiré le 390 V-8 pour la première fois en plus de 15 ans. En 2017, la Mustang a été réunie avec un membre de la famille McQueen – Molly McQueen, la petite-fille de Steve – qui a rencontré Sean dans un studio de design Ford à Dearborn, Michigan.

Sa réémergence a eu lieu en janvier 2018, au Salon international de l’auto de l’Amérique du Nord à Detroit, au Michigan. Trois mois plus tard, grâce à son inscription au National Historic Vehicle Register, il a été exposé au National Mall, dans le cadre d’une exposition de la Historic Vehicle Association qui comprenait la première fourgonnette Chrysler (une Plymouth Voyager LE de 1984) et la Ferrari-replica Modena Spyder qui figurait au Ferris Bueller’s Day Off. En juillet 2018, la Mustang Bullitt est apparue au Goodwood Festival of Speed, où elle a été conduite en haut de la colline à la poursuite d’une Dodge Charger noire 68 de 68 qui devait être utilisée pour le tournage du film.

La décision de vendre une voiture n’a pas été prise.